X

contact

SEDEXLAB inc.

724, Bériault, local B,
Longueuil (Québec) J4G 1R8

1250, av. de la Station, casier 6
Shawinigan, Qc
G9N 8K9

François Hamel, Géo.

Directeur

fhamel@sedexlab.com

Pascal Fortin, Géo.

Chargé de Projet

pfortin@sedexlab.com

Écrivez-nous

Amiante:

La problématique

L’amiante est un terme générique servant à désigner six minéraux fibreux différents qui existent tels quels dans la nature. Les caractéristiques uniques de ces fibres ont menés à leur utilisation dans de nombreux matériaux de construction et ce, durant plusieurs années.

Les principaux matériaux susceptibles de contenir de l’amiante sont généralement les suivants :

  • Plâtre ou composé à joints
  • Matériaux isolants de grenier (dont vermiculite cliquer pour lien)
  • Ciment ou béton
  • Tuiles de plancher ou de plafond
  • Fini décoratifs de style stucco
  • Les floccages
  • Isolants de tuyau

Notez toutefois qu’il est possible de retrouver de l’amiante dans un matériau qui ne figurerait pas sur cette liste.

 

 

À la maison

L’amiante présente un danger pour la santé lorsque les fibres d’amiante sont remuées et se retrouvent dans l’air. En d’autres mots, l’amiante pose un risque pour la santé seulement lorsque des fibres sont en suspension dans l’air et que les gens les respirent. Des fibres peuvent être libérées dans l’air lorsque des produits contenant de l’amiante se décomposent. Cette libération peut se produire par suite de la détérioration du matériau ou lorsque celui-ci est coupé ou remué.

Si vous croyez que des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante sont présents dans votre résidence, il est donc très important de s’assurer qu’ils sont sains et ne présente pas de signe d’usure. De plus, dans l’éventualité où des travaux de réfection impliquant ces matériaux étaient envisagés, nous vous recommandons fortement de faire analyser ces derniers avant le début des travaux afin de s’assurer de ne pas contaminer la maison.

Les coûts

Le montant pour l’analyse d’un échantillon est de 145$ plus taxes, peu importe le type de matériau. Dans l’éventualité où vous auriez plus d’un échantillon à faire analyser, le coût serait alors de 90$ plus taxes par échantillons supplémentaires.

Il est possible d’apporter directement vos échantillons à notre laboratoire ou encore de remplir une fiche descriptive (disponible en cliquant ici), l’imprimer, la jumeler avec votre échantillon et nous envoyer le tout par la poste à la même adresse postale et ce, de partout au Québec. Dans les deux cas, nous vous conseillons fortement de lire attentivement la fiche descriptive puisque les instructions pour la prise d’échantillon y sont expliquées en détail.

Les échantillons devront être acheminés à notre laboratoire situé au 724-B, rue Bériault à Longueuil (Québec), J4G 1R8.

Vous avez été exposé à l'amiante ?

Les maladies de l’amiante résultent généralement d’une exposition fréquente et prolongée. Il faut beaucoup de temps, parfois des décennies, avant qu’une maladie de l’amiante se manifeste. Voici quelques conseils, si vous craignez une exposition à l’amiante :

  • Parlez à un professionnel de la santé;
  • Évitez de vous ré-exposer à tout type d’amiante ou réduisez l’exposition au minimum;

  • Cessez de fumer et évitez la fumée secondaire ou toute autre source d’irritant pulmonaire. L’exposition à la fumée de cigarette et à l’amiante multiplie les risques de cancer du poumon.

    Source : Isolant de vermiculite pouvant contenir de l’amiante amphibolique, Votre santé et vous (Santé Canada)

L’analyse

L’analyse des échantillons sera faite suivant la norme reconnue IRSST 244. Cette technique est effectuée en microscopie et sert à déterminer le taux d’amiante présent dans un matériau donné. Selon les normes utilisées au Québec, toute poussière d’amiante ou rebut de matériau friable dont la concentration en amiante est d’au moins 0,1% doit être soumis à certaines restrictions de manipulation et de disposition.

Les effets sur la santé

Les effets sur la santé humaine d’une exposition à l’amiante prolongée et non sécuritaire sont bien documentés. Les fibres d’amiante sont facilement inhalées et transportées vers la partie inférieure des poumons, là où elles peuvent causer des fibroses pulmonaires (amiantose) ainsi que des changements au niveau de la muqueuse de la cavité thoracique (plèvre). Ces maladies peuvent mener à une fonction respiratoire diminuée et à la mort. Une inhalation à long terme des fibres d’amiante augmente également le risque de cancer du poumon et de mésothéliome.

La cardiomégalie peut également se manifester comme effet indirect de la résistance accrue du flux sanguin dans les poumons.

Les gens sont plus susceptibles de présenter des troubles de santé liés à l’amiante :

  • s’ils sont exposés à de fortes concentrations d’amiante;
  • s’ils y sont exposés pendant des périodes prolongées;
  • s’ils sont exposés à l’amiante plus fréquemment.

Source : Réponses SST portant sur l’amiante (CCHST)

Maîtrise des risques?

Un programme de maîtrise des risques est nécessaire lorsqu’il y a manipulation ou utilisation de matériaux contenant de l’amiante. L’objectif est de prévenir ou de réduire au minimum la mise en suspension de fibres d’amiante dans l’air. L’employeur doit veiller à ce que le plan de maîtrise des risques soit élaboré et mis en œuvre conformément aux exigences de la réglementation adoptée par les autorités locales compétentes.

De façon générale, le plan de maîtrise des risques porte sur les aspects suivants :

  • Le confinement des travaux portant sur l’amiante.
  • La prévention de la mise en suspension dans l’air de fibres d’amiante.
  • Les mesures d’ingénierie, les pratiques de travail, les mesures d’hygiène et les installations nécessaires à la maîtrise des risques de l’exposition à l’amiante pour un travailleur.
  • La fourniture, aux travailleurs, d’instructions de travail propres aux tâches effectuées qui abordent les dangers et les mesures de maîtrise nécessaires.
  • La fourniture, l’utilisation et l’entretien de l’équipement et des vêtements de protection individuelle appropriés.
  • Les méthodes et les procédures nécessaires à la surveillance de la concentration d’amiante en suspension dans l’air et de l’exposition à l’amiante d’un travailleur.
  • Les méthodes nécessaires à la décontamination des vêtements des travailleurs, etc.
  • L’enlèvement et le nettoyage des déchets d’amiante et des matériaux de rebut connexes.

Source : Réponses SST portant sur l’amiante (CCHST)